Le dernier Gothique Romantique

Forum Gothique Romantique Dark
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [écrits, poèmes] Kirjava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Jeu 26 Oct à 17:27

-___-'
Fallait que je me défoule quelque part...Sachant que j'ai piquer encore une crise hier soir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Bathorya
Comtesse Sanglante
avatar

Nombre de messages : 1477
Localisation : En vadrouille.
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Jeu 26 Oct à 19:45

A distance there is...pleur109
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 19 Nov à 16:19

IL pleut. Je ne peux être couverte de pluie intérieurement. Il n'y a ni tempêtes, ni orages, juste un temps gris et pluvieux. Je me refuse de laisser partir l'eau de mes yeux. Allez, stop! Je dois me forcer pour ne pas pleurer.

Hier, c'était mon jour de gloire, je me dévellopais, montrant ce que j'étais... Les Folies du Théâtre, dérive sur Baudelaire, amusement niais, reflet du bonheur. Des gens en bleu, ensemble, unis. L'Allemagne revenant dans la Belgique, ces deux femmes qui ont surmontés leurs faiblesses. Des retrouvailles; des rires, des voix, une table. Souvenir récent.
La nuit suit, seule devant un écran, en agréable compagnie, Internet et ses prodiges. Une Comtesse Sanglante...ça coule, ça recoule... Cela s'appelait "Harmonie", cela ressemblait à "Bonheur", cela rimait avec "Vie", cela était voisin avec "Heureux".

Ephémère... Ephémère. Toujours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Bathorya
Comtesse Sanglante
avatar

Nombre de messages : 1477
Localisation : En vadrouille.
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 19 Nov à 16:54

Alors profite. envoicoeurs1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 19 Nov à 21:31

il arrive, lis et souris

- Désolé, mais j'adore. Ephémère... J'adore se mot

il se recueuille un instant, avant de repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mar 28 Nov à 18:56

Ceci est de l'écriture dite automatique. Je ne sais comment expliquer, quand j'écris ça, je me sens dans la peau de la narratrice, je l'écris comme si c'était moi... Mais pourtant, je n'ai jamais rien connu de tel.
Je m'excuse d'avance aussi pour ces écrits combien imparfaits, le rythme est trop mauvais mais il fait penser à un poème, les rimes n'y sont pas... Il y a juste une forme un peu particulière pour chacun d'eux.


-JOUISSANCE-

Je n'aurais pu crever toute seule, mon amour.
Tu le sais.

Je n'ai jamais su être aussi folle, mon amour.
Comme toi tu l'étais.

Je n'ai jamais aimé saigner de ma main, mon amant.
Tu me saignais.

Je n'ai jamais été sadique comme je le voulais, mon amant.
Toi, si.


Tu pleurais de ma gueule blanche, mon homme.
Je souffrais.

Tu battais mon putain de corps pâle, mon homme.
Je hurlais!

Tu me rendais assée maso pour aimer, mon adoré.
Je le sais.

Tu me mordais et tu n'as jamais compris, mon adoré.
Moi, si.

J'avais compris, tu ne saisis, qu'en toute innocence, sans ta propre souffrance, je crevais, tu pleurais. Je le voulais, tu le craignais, je te suais, tu me tuais.

---------------------------------

Pour cet écrit, j'y ai laissé un petit clin d'oeil, une petite phrase, qui est cachée dans le texte et qui complète à chaque fois les points de suspension. Si vous voulez un indice...

~Je ne te l'avais pas dit~

Je n'aurais jamais aimé ce corps si...
Et toi-même, aurais-tu compris si... ?
Ne nous égarons pas mon amour,
Et hurlons à l'Amour.
Tais-toi, je domine.
Et toi, tu te soumet.
Lasse de te rappeler ce qui se serait passé si...
Abandonne-toi à mes baisers, obéit.
Vaincre le mâle qui est en toi,
A tout prix.
Incline-toi ; je t'aime.
Sais-tu combien tu me dois? C'est vrai que...
Pense que, maintenant, c'est dit.
Accompagne-moi donc au Pays du Plaisir
Sexe, mon rêve, ton corps.
Donne-toi et n'oublie pas si...
Insencé, n'est-ce pas?
Tu saisis? Si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mar 28 Nov à 19:22

Autres écrits automatiques qui se suivent.
(Bathorya, tu as lu le début, je l'ai continué ^^ )

Ces ombres dansent, ces visages pleurent, ces formes maigrissent. Cadâvres d'âmes, les purifiants. Elles deviennent comme cela, du concret : l'immatériel de l'immatériel. Quoi de plus réel que tout ce qui s'allie à fantôme.
Fantômes, souvenirs. Tout ce qui ne nous appartient plus, tout ce qui part bien loin. Une fumée d'opium ranimant un lourd passé, la mort dans l'âme, nous subissons cette fumée, pourtant éphémère. Et ce moment pénible se rallumera à la subtile senteur de l'opium.
Morphine, camisole indolore. Maudits secours. Je les tuerais pour ça. Ils crèvent de rien, croyant vivre, futiles existences! Et ces pauvres chrétiens, fidèles, maryrs, implorant Son pardon et Sa grâce. La grâce de Celui : Chose insignifiante. Tuants, ils méritent d'être tués.
Ma morphine.
Serais-je la seule à les voirs, ces cris déformants les visages? Serais-je la seule à les entendre, ces silhouettes écrasées sous les voix? Schyzophrénia...
Schizophrenia.
Schizophrenia mon amie,
Ce sont tes voix qui me percent, moi. Croulante sous le sommeil, la tête lourde. Je les entends. Moi, égo insupportable. Mais faites-le taire Bon Sang ! Sang qui s'écoule de mes veines. Veines ne m'appartenant. Il est fou cet être me possédant. De qui se joue-t-il? De moi ou de lui? Qui sommes nous?
Qui tient cette plume? Haha, tu te le demande aussi, alors nous ne sommes pas seules, ma chère. Non! Négative, la réponse est négative. Je ne suis point avec toi, mon enemie. Futilité, pourquoi sommes-nous obligées de nous coller une étiquette pour définir une relation, ma chère? La sais-tu ? Et puis, m'aimes-tu? Ma très chère, ne m'oublie pas. Je réveille toutes tes ardeurs. Bénis-moi. Tu n'oublies pas la schizophrénia. Si si, c'est moi. Moi, l'amour débordant et solitaire qui coule dans ta rivière sanguine, s'écoulant menstruellement, prête au fruit de notre amour.? Un enfant sordide que personne ne verra. N'est-ce pas? Le caché, le cloitré. Vite sur le toit. Quel est cet enfant fait d'encre et de pensées, ma chère? Dis-moi le nom de notre enfant... Etrange chérie, tu dérives. Oui, tu ne sais pas qui je suis. Incapable de vivre leur vie, tu vie les tiennes par une. Ca n'aboutit jamais. A force de réfléchir, à force de vouloir être sage, ton personnage ne se construit pas. Peut-être que tu as peur? Peur de te mentir à toi-même? D'être ce que tu n'es pas... Et là, cette question s'insinue en toi... Mais suis-je? Comment savoir? Oh Darling, je t'aime, toi, tes réflexions. Pauvre petit chou, je n'existe pas, tu n'existes pas, c'est juste l'histoire d'elles, un court instant, oubliée exprès. Et pourtant, Dieu ou Lucifer savent à quel point je t'aime. Ecris, crache, Amour, vas-y !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mer 29 Nov à 15:36

il arrive, s'intalle confortablement, et s'apprête à lire. il commence, va jusqu'au bout, le visage de plus en plus torturé, s'arrête soudain et dit

- Je suis désolé, c'est trop, je ne peux pas, je n'arrive même pas à lire en entier. Tu écrit bien, trop bien en fait, je ressent tout, et.... je ne peux pas, je vais me détendre un peu plus loin.


il se lève, et s'éloigne en courrant
Revenir en haut Aller en bas
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mer 29 Nov à 15:52

C'est trop... dur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mer 29 Nov à 16:00

- ça me rappelle des choses, des idées, des sensations détesté que j'aurais préféré oublier. Mais ce n'est pas ce que tu écrit en soit, c'est ce que ça évoque en moi. Je trouve ça très bien en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Saulz
Guerrier tragique
avatar

Nombre de messages : 740
Age : 29
Localisation : Avec ma plume et mon encrier
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 3 Déc à 16:46

Je n'ai pas encore lus tout tes poèmes, je m'y met, mais je dois parler de trait de vieillesse

Excellant, j'adore. La solitude, la vieillesse, la folie, la mélancolie, tout est ressentit, on se sent dans la peau (ridée) du personnage. On dirait vraiment une vieille qui écrit ses malheurs et sa déchéance, on ne dirait pas que c'est une adolescente qui écrivit ce texte. J'adore, que dire de plus ? Je me retrouve dans ton texte, j'ai déjà écrit quelque chose du genre il y a peu, et peut-être est-ce la raison pourquoi je l'aime tant, j'y reconnais ma crainte face à l'avenir, au temps fuyant, et le fait de vivre dans une société tellement superficielle ... calin1

J'ai hâte de voir ce que la suite de tes écrits me réservent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Jeu 28 Déc à 16:58

Merci, je suis contente que cet écris aie exprimé ça, que tu l'ai ressentit.


Agonie Aquatique

Nous coulons. La corde est rèche autour de ma cheville. Elle égratigne ma peau et j'ai mal. Un enlacement sadique meurtrissant mon pied. J'ai toujours mal. Mais ne t'inquiète pas, cela me paraît aussi doux que tes morsures sur ma poitrine. Sainte douleur! Les deux pierres nous entraînent vers le fond. j'ouvre les yeux et je distingue le sol poussiéreux du fleuve qui fut autrefois une vallée peuplée, engloutie maintenant par les eaux diaboliques. Quelles morts poétiques nous avons là! Noyés par deux pierres, nous retrouvons les autres noyés.
Tu ouvres les yeux. tout l'air qui réside en moi me fait flotter. J'essaie d'avancer dans ses ténèbreses marines, toi aussi. Nous traînons chacun notre poids, objet d'expiation. Je te l'avais juré, jamais ils ne me toucheront. Jamais ils ne prendront le droit de ma vie. Seule moi suis libre d'en disposer à ma guise. As-tu vu comme nous ne nous suffisions plus? L'oppressant regard de ta mère, les mauvaises langues du quartier, l'absence de mes parents -honteux de moi-, les amis défunts. Nous étions seuls, fades, pauvres et amoureux. Nous fûmes si beau, si gais, si heureux pourtant Je voulais voir du monde, des rires, des têtes mais c'était impossible. Tu restais là, silencieux à peindre des morts en remuant tes funèbres pensées pareilles aux miennes qui tuaient le papier par de poignardants et suicidaires mots de désespoir. Nous dépérissions.
Isolés, nous devenions enfermés par nos tristes souvenirs. Comment s'en sortir?

Jamais je n'oublierai nos ébats amoureux. Notre état psychologique nous rendit masochistes et sadiques. Ta petite dague que tu prenais lorsque nous étions au bain avait été conçue pour me détruire lentement. La large et profonde baignoire nous accueillait chaleureusement avec son eau brûlante qui me laissa par ailleurs quelques brûlures. Délicatement, tu prenais mon visage et le caressait. Après un baiser, tu enfouissais ma tête sous l'eau. Toute mon oxygène m'abandonnait. Tu introduisais la dague dans mon sexe. J'ouvrais les yeux, affolée par l'odeur du sang, mais néanmoins, je jouissais follement et le risque de mort m'excitait. Jusqu'au dernier instant, jusqu'à mon dernier souffle, tu me laissais meurtrie par ton arme et presque noyée, pour prendre, une fois ma tête hors de l'eau, la place de la dague. Mes blessures intérieures causées par la lame me faisait atrocement souffrir. Chaque bain était une tentative de suicide mais mon désespoir avalait ma peur.
Je me souviens aussi des bains glacés où nous étions enlacés. Ma pâleur t'effrayait mais tu me faisais mille et une choses. Tes mains, douces et brutes. Tes lèvres mordantes. Tes yeux ensorceleurs. Ton corps, sensuel.
Le mien me semblait être ton tombeau de marbre lorsque tu jouissais en moi dans ces glaciales eaux. Nous aimions ça. Tu sortais ta dague pour me blesser volontairement les cuisses dont tu lèchais le sang avant qu'il n'imprègne l'eau.

Et maintenant, c'est dans l'eau que nous mourrons. Nous sommes maintenant tout proches. Je t'embrasse. Tu m'étreints. Tu déchire ma robe et ta tombe s'ouvre à toi. Tu t'y introduis. Je veux pousser un gémissement mias j'avale de l'eau. J'ai envie de suffoquer. Pour m'en empècher, tu me serres très fort. J'ondule avec toi mais je me sens faible. La lourdeur des pierres nous empèche bien des mouvements mais cela nous excite plus encore. Je me sens mourir, en totale jouissance. Ne t'arrêtes pas, jamais ! Je touche le fond, tu es sur moi. J'ouvre les yeux, les tiens le sont déjà. Notre regard se croise. Tu es toujours en moi. Nos regards restent fixes...pour toujours.
-Kirjava-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mar 16 Jan à 18:43

[P.S à Bathorya, je mettrai les textes sur la Folie ici. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Bathorya
Comtesse Sanglante
avatar

Nombre de messages : 1477
Localisation : En vadrouille.
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mar 16 Jan à 23:13

Je suis tombée amoureuse de tes écrits Kirjava.
Mes écrits ressemblent sur certains aspects aux tiens, cependant je trouve dans les tiens une touche "Kirjavanette" dont je ne peux me lasser.
envoicoeurs1


Kirjava à écrit :
Citation :
[P.S à Bathorya, je mettrai les textes sur la Folie ici. ]

Owh, j'ai hâte de lire ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mer 17 Jan à 15:22

Merci ça me fait très plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Sam 20 Jan à 23:56

~La Clef du Fou~



Il est des collines assèchée par l'été. Il est des étés mémorables. Il est tellement de choques que moi je ne suis rien. rien qu'une pensée, un souvenir dans les yeux d'une étrange jeune fille. Je ne suis rien mais j'échappe beaucoup de choses. Ils me prennent pour un fou. Elle m'a aimé d'être fou. Elle en a eu peur. Je fais peur, je dérange. Il est si dur de n'être rien.
Je suis pourtant fier de mon néant qui possède deux yeux bleus qui me distinguent. de magnifiques perles claires d'où ma liquide tristesse s'enfuit, me rendant plus seul que jamais : à la fois misérable, recroquevillé,reniflant et pourtant, beau. Tout le monde semble posséder les clefs du secret tiroir, des pensées et de la paroles. Je les cherche, je ne les trouve. Crise de larmes.
Des dames, un jour, m'ont donné des clefs car je leur demandais si elle savaient où elles étaient. elle me les ont reprises! Traîtresses! Elle veulent fouiller mon tiroir, méchantes! Je n'ai pas eu le temps de trouver la serrure. Ce n'était pas les oreilles. Quelle injustice: ces femmes ne m'avaient laissé qu'une chance. Rivière de pleurs.
Les gens ont sans cesse voulut éviter de connaître mes trésors, mes pensées. Leurs blessants coups d'oeil dégoutés ou plein de pitiés, parfois compatissants ou gentils atterissent dans mes prunelles et roulent dans ma gorge, m'étranglent.
De ma lépreuse bouche bavante s'échappait un filet de paroles essayant de leur exprimer qu'ils me faisaient mal:
"Aurevoir et bon dimanche". Je sais que l'on était samedi, mais qui, le dimanche, n'est pas imprégné de la venteuse mélancolie, de la paralysie mentale et autres désagréments?
Encore des regards entendus ; pauvre fou.Pauvre fous gras, gros et dégoûtant. Bête en cage? les clefs!
Ô Pauvre illetré mais moins philistin que vous, pauvres fous!
Eau originaire de mes iris, bientôt une petite Venise inondée.
Il me faut les clefs. Je sais où se trouve la serrure. J'ai trouvé!
Je pars à la recherche des clefs. Une personne arrive et me glisse :
"On ouvre qu'avec une clef".
La Clef. Où se trouve-t-elle? A quoi ressemble-t-elle? Elle doit être argentée et très grande, et belle.
Clef! Clef! Je hurle. Il faut que je ferme le tiroir!
Clef! Clef! Je crie. arrêter de regarder mes pensées. La clef. Je la prends et l'entre dans ma serrure.
Ça fait mal, je suffoque. J'étouffe. Je veux ré-ouvrir le tiroir, vite! Je toussote, je m'étrangle. Enlever la clef! J'ai trop mal,je...meurs.


-Kirjava-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Silberius
Ange furieux
avatar

Nombre de messages : 1035
Age : 29
Localisation : Caen
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 21 Jan à 0:09

J'adore ce dernier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silberius.deviantart.com/
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Sam 3 Fév à 19:48

Pour égayer un peu :

(les premiers dessins, je vais les poster mais je ne suis pas sûre que c'est permit par les admins, si problème, je les supprimerai)

~Le Désir~


~Rage~










[Suite plus tard d'autres dessins]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 4 Fév à 2:37

Cela s'appelle avoir les mains très baladeuses, ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 4 Fév à 2:59

Observateur! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mar 6 Fév à 16:04


-Le Réveil de l'Humanité-


Le mutisme écorché, éraflure du passé,
Crucifiante réflexion, s'était abattu.
Une sentence déclarée, le rideau qui chut,
C'est la fin du combat, le jardin dévasté.

Maudits sont les toussotements irréguliers
Causés par les sortilèges d'une mauvaise,
Demoiselle Maladie antérieur au treize,
Belladonne au sein de mes doigts empoisonés.

Et cette faiblesse chuchotait le repos;
Mon corps endormi sous une couche colorée
Rappelait les morceaux de l'enfant, envolée
Pour épanouïr les fragments d'un esprit sot.

Chaque pas me menant au vulgaire enseignement
M'habitait d'une piètre superficialité.
Mes yeux adorés perdaient de leur luminosité
Mais restait la désagréable envie de sang.

Tout fut violence, tous cris se tuèrent
Toutes les larmes grises d'un matin gaché.
Ma colère meurtrie s'en alla dérober
La rose ensanglantée de ma pauvre mère.

Le rêve était un paradisiaque jardin.
Des lilas blanchis par les larmes de la vie,
Jacinthe et rose, orchidée: sublime utopie
Ma flamme a calciné ces fleurs, ce froid matin.

Nos pleurs se sont melés ainsi que notre rage
La froideur et la déception étaient sur la scène.
Et devant cette pièce troublante, ma peine
Fut la clef: moi, ronce acérée, destructive, par l'âge.


-Kirjava-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mer 7 Fév à 13:36

-Tristana-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mer 7 Fév à 13:41

Très joli texte, petit lutin des bois, vraiment. C'est amusant comme chacun de tes écrits me pénètre et me bouleverse, en maintenant en moi cette soif d'en lire plus, et dans le même temps, laissant mon esprit pantelant criant STOP ! Je n'en puis plus !. Enfin, tu me remue, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Mer 7 Fév à 13:43

ça me fait plaisir mais en même temps, je n'ai pas envie de raviver tes douleurs.

Mais ce dernier poème est, pour moi, douloureux... Peut-être que tu le ressens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   Dim 18 Fév à 0:00

Pour Gaya,




Quelque chose de gris, de calciné, cendré se réveillait par quelques mots. Ça le traversait. Ça le transperçait. Ce corps mort détruit et éffacé par les flammes revenait, poussérieux souvenirs, violent en sa mémoire. Le passé.

Pour qui se prend-t-elle cette reine de pacotille? Pour qui se prend-t-elle l'Adorable? Comment peux-t-elle me duper avec son ingénue personnalité, colorée, innocente? D'où sort cette violence... ma violence? Comment ces petits dessins, cette calligraphie, la dispositions des mots, le choix du vocabulaire peuvent-ils m'attraper et me retourner de cette manière? Pourquoi supprimer mon vorace appétit de lecture remplacé par du masochisme?

C'est l'orage, l'exquis, le fou.Dans les tristes ténèbres de son passé, il se recroqueville à travers quelques phrases. Et une haine y fait place. Ils l'avaient fait...Quelle désillusion sur l'humain, cette soif de faiblesse. Flaibards, loin d'être glorieux que d'être un sale gamin épatant la gallerie à jouer au dur et à cogner. Cogner de toutes ses forces, de toutes ses faiblesses. C'est facile.

Elle lui faisait songer à cela. Ces histoires chaotiques, meurtrières le troublaient. C'est un avenir nouveau qu'il se contruisait. Le menhir de Vie. Par ses yeux, les roses s'entassaient dans la maison, chaleureux lieux de prédilection, les lilas s'envolaient dans tous les sens et ils le menait au ruisseau qui lui, l'emmenait à un étang bordé de roseaux se pliant à la vue de sa Dame de lotuse qui lui prit, un jour, les mains et osa, fixant ses pupilles, lui dire Je t'aime. Les prairies et les villes se succédaient dans sa tête, contemplant la haute bourgeoisie et le simple campagnard d'un oeil amusé suivit de quelques vers.
Il savait qu'il y avait tant de terres à frôler, trop de gens à observer, peu de haine à offrir, de l'amour à garder.
Il voulait vivre. Il allait vivre. Cette urne était à gardée, présente. A pleurer, absente. A chanter, adorer, remémorer...d'être.
Heureux.

-Kirjava-
15.02.07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [écrits, poèmes] Kirjava   

Revenir en haut Aller en bas
 
[écrits, poèmes] Kirjava
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» "des mots dits...aux écrits".
» Masters 1 Edition PRO - entretiens et écrits
» Le temps qui passe
» [Illustration] - Ne signe pas
» Comment lire quand quelqu'unE écrit en caractères minuscules ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le dernier Gothique Romantique :: Arts & Lettres... :: Pages noircies...-
Sauter vers: