Le dernier Gothique Romantique

Forum Gothique Romantique Dark
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [poèmes]Comte de la Rose Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Dim 20 Mai à 18:37

"brûla"==>brasier de l'amour, éteint depuis, heureusement, tu en sais quelque chose...
"hantes"==>le souvenir demeure...un peu douloureux. Disons emprunt d'une nostalgie assez forte.

D'autres commentaires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SR
Nébuleuse Nitroglycérine
avatar

Nombre de messages : 3047
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Lun 21 Mai à 15:44

Comte de la Rose Noire a écrit:
tu en sais quelque chose...
N'effectivement lol (pour les trois virgules)

Nostalgie...
J'ai fini par effacer mon petit écart de sujet à propos de ce mot.
Après tout - au Passé :
Citation :
Tu me hantes toujours



- J'adore le rythme de la première strophe, en légers 3/3/3/3 si je ne me trompe pas. De la longueur (et de la langueur), comme cette hantise.
- "douloureux trait"... Je n'aime pas trop ce "trait".
- Superbe chute.

Non vraiment, je n'ai pas grand chose à critiquer, à part quelques louanges prévisibles Mr.Red

Et je vais encore relever une petite coincidence :
L'Abandonné II a écrit:
ô mon Emprisonnée
Les amants maudits a écrit:
Dans l'étroit corridor d'une prison astrale [...] De sa prison aveugle
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleur.over-blog.com
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 22 Mai à 10:31

Va pour une modification de "Le feu qui me brûla fut un douloureux trait".
Modifié en "Et tu brûlas un coeur que je martyrisais", qui s'accorde mieux avec le contexte, tout en améliorant la rime et la sonorité. Le "r", consonne de la rage, de la souffrance et de la hargne confondues.

Ah, oui, cette Emprisonnée-là n'a rien à voir avec celle de la "prison astrale" (à part le sentiment que j'ai éprouvé pour l'une, et que j'éprouve aujourd'hui pour l'autre). Ce n'est qu'un bête rapport avec une chanson, mais là j'en dis un peu trop.

D'autres commentaires des experts du genre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SR
Nébuleuse Nitroglycérine
avatar

Nombre de messages : 3047
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 22 Mai à 13:32

- Oui, un commentaire.

Citation :
(à part le sentiment que j'ai éprouvé pour l'une, et que j'éprouve aujourd'hui pour l'autre).


- Et puis un second, hein.
regrets _ martyrisais : la rime n'est-elle pas que pauvre ?
Après reconsidération, ceci ne gêne pas tant l'oreille puisqu'il y a une rime semblable au dernier tercet : destin _ main.

- Sinon, je relèverai la rime automne _ tonne, que je trouve... très belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleur.over-blog.com
Gabriel
Par dela le bien et le mal


Nombre de messages : 130
Age : 44
Localisation : Quaregnon, Belgique
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 22 Mai à 16:12

Citation :
D'autres commentaires des experts du genre?
J'évite de mettre ici trop souvent mon grain de sel car j'aime bien vos vers et je ne voudrais pas que mes critiques vous fasse croire le contraire. Mais puisque vous reclamer cher comte, voici.

- La répetition du mot "vent" ds la première strophe est dommage.

? Qu'entendez vous par "par la fenêtre"? S'agit-il de "au dehors"? Si oui l'expression est discutable à cause du "est passé" qui suit. En toute logique on peut comprendre que le vent est passé par la fenêtre.

+"Le printemps de cet an" J'aime beaucoup cette expression et ca donne une belle alliteration en "t" avec "automne".

- Bien qu'esthetique je saisis mal le sens de la comparaison du mort qui sourire avec les ténèbres qui tonnent.

+ Belle oxymore que voilà : Muse Vampire. Bravo.

- normalement my-sté-ri-eux est en 4 syllabe si vous êtes Baudelairien

? "cette tombe qui rouille", bizare, me choque un peu, bien que les vers suivants précisent l'image de belle manière.

- ...sans haine,/ sans honte... : césure lyrique (interdite)
idem pour ...méandres pâles,/ j’arpente...
et pour J’y dépose une rose,/ moi,...

je ne parle pas de la règle de la liaison supposée puisqu'avec bon sens vous y avez renoncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 22 Mai à 20:54

Bon, alors à la place de "que je partyrisais, un "déjà martyrisé" rendrait la sonorité plus acceptable.

-Je vais essayer de modifier le mot "vent" dans le premier ou le quatrième vers. D'ailleurs, oui, il est pasé par la fenêtre. Vous savez, un peu comme cet espèce de brise nostalgique qui traverse parfois l'âme... Non, Eole n'a pas décidé de se jeter du quatrième étage...

Le mort qui soupire et les ténèbres qui tonnent...Allez savoir ce qui m'est passé par la tête, moi-même j'ai du mal à le sasir. Sans doute l'ambiance d'il y a un an, qui ressemblait un peu à cela.

"Muse Vampire"...Ha! Si seulement c'était de moi... Je n'ai fait que reprendre l'expression avec l'accord d'un ami, puisque nous avions la même muse.

Mystérieux, quatre syllabes? C'est vrai...daintre ça commence à faire beaucoup.

Quant à la césure lyrique...c'est un interdit que j'aime à braver, ^parce que les "e" ont tendance à se monter très encombrants, en plus de saccager le rythme de maphrase qui, avec une virgule, se trouve harmonieusement découpée sans que cela heurte l'esprit.

Bon ça fait beaucoup de défauts tout ça...Grrr, il n'était pourtant pas si mal. Je suis frustré. Très frustré par mon incompétence. MErci de votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Par dela le bien et le mal


Nombre de messages : 130
Age : 44
Localisation : Quaregnon, Belgique
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mer 23 Mai à 1:08

Je craignais cette réaction. Il n'y a pas de quoi être frustré, vraiment.
Je ne crois pas que même l'illustre Baudelaire aie écrit une seulle de ses fleurs directement sous sa forme définitive et parfaite. Alors comment, nous, très modestes suiveurs, nous pourions écrire d'un trait un texte sans défaut.
Il faut travailler...travailler...encore travailler et peut-être un jour efleurerons nous l'ideal.

Au sujet de la césure lyrique, vous avez donc choisi d'elider systematiquement les e caducs lorsqu'ils sont suivis d'une virgule. C'est une idée qui parait censée. Je vais y réflechir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Lun 28 Mai à 12:00

Jugement

Alors que les feuilles s’envolent,
Je revêts mon manteau de haine,
Et lorsque enfin le vent s’affole,
Mes douces mémoires s’égrènent.

Ils sont tous là, au Jugement.
De leur orgueil je peux sentir
La démence et l’aveuglement.
Les voilà tous, prêts à punir.

Le chant des cieux s’élèvera
Pour châtier le dernier impie
Qui en seul nom, en seule foi,
Arborera des fleurs aigries.

Parmi les morts et les maudits,
Nul ne pourra le condamner.
Mais les parfums jetés la nuit
Par des Séraphins enivrés

Encenseront cet oiseau noir
Qui seul devant son ossuaire
Se moquera de l’encensoir,
Se couvrira de son suaire,

Et chantant l’hymne triomphal,
Osera dire à l’assemblée
Qu’il est rebelle et non féal
D’une chimère abandonnée.

[édité, pour éviter une répétition de "pour" dans la troisième strophe, mais ça nous laisse un vilain hiatus...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Ven 1 Juin à 21:03

La sainte

A toi, la sainte déchaînée
Qui dans mes nimbes maléfiques
Sans charité t'es infiltrée
Avec tes souhaits excentriques,

A toi, le noir et fier démon
Qui piétinas mes fleurs fanées,
Qui fis entrer mon coeur félon
Dans une rage inégalée,

J'adresse tous mes mots d'amour.
Dans tes boucles aux reflets d'ambre,
J'ai trouvé ma nuit et mon jour,
Et sur ton envers qui se cambre,

J'écrivis maintes élégies
Où ma faute s'est expiée,
Où mes pensées et mes folies
Se sont toujours évaporées.

Sur ton autel, les sacrifiés,
Le coeur et l'âme miséreux,
Pleureront les temps oubliés
Où ton amour fut langoureux.

Mais tu n'es plus qu'un vieil argile
Emporté par un vent amer.
Le gras limon, las et gracile,
Sur des flots gris teintés de vert,

Emportera nos coeurs amants
Et notre extase chaleureuse
Bercée de mots malodorants
Et d'étreintes trop douloureuses.

Je garderai le souvenir
D'une beauté inspiratrice
Formée de longs et vieux soupirs
A la candeur inquisitrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 19 Juin à 12:13

La fuite

Froides et oubliées, les pierres infernales,
Chemin de mon ennui dans le marbre sculpté,
Des pleurs silencieux qui lentement m’avalent
Se moquent tristement d’un ton désabusé.

Sur l'azur nébuleux des larmes se dessinent.
L’orage belliqueux soulevant la nuitée
Avec fracas s’abat sur des fleurs assassines
Que naguère on pouvait avoir sans mal rêvées.

Mais le ciel odorant remuant son naufrage,
Tel un fier galion qui se meut impuissant,
S’incline sous le poids de bien tristes pillages,
Ceux de roses flânées écrasées par le Temps.

Où sont-elles ces fleurs qui jalonnaient mon âme,
Qui jadis résonnaient en mon cœur de poète ?
Cette malédiction rampante, ce dictame,
Ce céleste sauveur destiné aux esthètes,

Le poète la pleure et son cœur s’en languit.
Il s’en est tant nourri qu’il en est possédé,
Et vibrant à l’appel d’un Apollon maudit,
Il saisit ce qu’il peut d’un émoi réprouvé.

~Comte de la Rose Noire~


Petit paradoxe, si vous n'avez pas compris: j'ai écrit ce poème...pour parler de mon manque d'inspiration.


Dernière édition par le Mer 20 Juin à 15:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anatheme
Liche impériale des Glaces
avatar

Nombre de messages : 2684
Localisation : Les Limbes du sud de la France
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 19 Juin à 16:53

ben on se demande ou est votre manque d'inspiration cher Comte. C'est toujours un plaisir de lire vos oeuvres...le seul soucis c'est que je n'ai jamais un seul commentaire a mettre si ce n'est que je trouve vos ecrits excellents, le rythme, le choix des mots et de leurs sonorités. Comme j'aimerais écrire de la sorte!! (soupir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 19 Juin à 17:40

J'le trouve pas terrible. Il y a un hiatus qui traîne à la fin de l'avant-dernière strophe, mais tous les synonymes "destiné" l'ont pour conséquence, et les vers, pour la plupart, manquent à mon goût de force. Bon quands on est en panne c'est normal de ramer, c'ets vrai que ç'aurait pu être pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SR
Nébuleuse Nitroglycérine
avatar

Nombre de messages : 3047
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 19 Juin à 22:00

-
Le Comte mythique a écrit:
J'le
Bah alors on brise le mythe, ô noble et admirable Comte ? (Lapsus : failli écrire "[...] on brise le conte"... dingo1 )
((Au fait. "Quand" ne prend pas de -s il me semble bien. Et toujours la même faute de frappe "ets".))


- Dommage pour les rimes en -é, je trouve. Récurrence sans parallélisme.

- Dernière strophe, "possédé, [...] maudit". Apparemment aucun lien et peut-être pas volontaire, mais 'aime bien le jeu sur "possédé" (en plus, avec "Il s'en est tant nourri"... Décidément, ca me plait.)

- "Dans le ciel nébuleux" boogie1 Excellent choix, vraiment ! Image inlassable.

-"Avec fracas" : quelle coincidence... ("[...]la résignation ravage avec fracas[...]")

- Première et deuxième strophe : répétition de "dans". "Sur le ciel nébuleux" ?... Non ? Ah ? bon. Pourtant, un "ciel", "nébuleux" de surcroit, profondeur infinie et agitée, se rapportant à la 2D d'une toile... Et puis jeu sur le "sous" de la troisième strophe... Toujours pas ?... Bon. Tant pis, j'aurais essayé, c'est déjà ca. En tout cas je prends en note, ce jeu de contraires peut devenir intéressant.

- Pourquoi "Ciel odorant" ?

- "Ceux de roses flânées écrasées par le Temps." Foutu Temps. A bas le Temps !

- Oublié le tiret entre "sont" et "elles"...

- Répétition de "jadis"... Faite exprès ?

- "Cette malédiction rampante, ce dictame, / Ce céleste sauveur destiné aux esthètes, / Le poète la pleure et son cœur s’en languit." Bel enjambement (si je ne m'abuse sur les termes... Oui oui, passé le bac de francais, mais il n'empêche... TireLaLangue ).

- *Instant de délire* "Il saisit ce qu’il peut d’un émoi réprouvé." => "Il saisit ce qu'il peut d'un -eh !- Moi réprouvé". Tarabilité puissance dix mais grincant.


Bon, on va s'arrêter là, hein ^^ (Comme c'est long dis donc... Comme c'est futile mad2 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleur.over-blog.com
Gabriel
Par dela le bien et le mal


Nombre de messages : 130
Age : 44
Localisation : Quaregnon, Belgique
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mer 20 Juin à 0:19

ALors, pour ma part... (oui je suis toujours vivant... enfin je crois...)

[size=12]peut-être ce poème ne porte-t-il pas à votre goût une charge émotionnelle suffisament puissante, il n'empêche que je trouve qu'au fur et à mesure de vos écrits votre style se fait de plus en plus elegant et les maladresses de plus en plus rares. Je vous félicite cher comte pour ces progrets. Je crois vraiment que votre démarche artistique porte ses fruits.
C'est surtout la structures gramaticales extrements bien agencées qui me donnent ici une impression de perfection.

au passage...J'adore "ciel odorant" je ne saurais vous dire le nom de cette figure de style mais je la trouve de toute beauté.

On peut regretter peut-être le très grand classicisme dans vos images et métaphores. Je pense qu'une fois la technique maîtrisée vous pourrez vous "lâcher" un peu plus et vous exprimer d'une façon plus personnelle plutôt que d'écrire à la manière de de Ch. B. La perfection n'a pas qu'un seul visage.

Tout ceci est très beau mais...
un certain esprit rebelle me manque...

Un détail, le rythme du vers 8 me fait trebucher à la lecture...

Même si je suis dans une période ou je remets en question les regles classiques je pense tout de même que ce texte aurait gagné en harmonie si l'alternance des rimes masculines et feminines avait été respectée.

Citation :
- "Cette malédiction rampante, ce dictame, / Ce céleste sauveur destiné aux esthètes, / Le poète la pleure et son cœur s’en languit." Bel enjambement
un enjambement?...ou ça un enjambement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mer 20 Juin à 12:52

Merci pour vos commentaires, cela me fait chaud au coeur d'être lu, et surtout que l'on porte attention à ce que j'écris.

Quelques modifications ont évidemment suivi:
-"Sur l'azur nébuleux" pour éviter la répétition de "dans" et de "ciel" dans la strophe suivante.

-la répétition de jadis est involontaire, encore que mon état est assez second lorsque j'écris, je ne peux donc pas être sûr à 100%. J'ai remplacé le premier "jadis" par "naguère".

Quant au vers 8, j'ai privilégié ce rythme pour éviter l'accroche du "r" du verbe "avoir" à celui du participe passé "rêvées", car cela aurait ralenti la fin du vers et eu un effet que je ne souhaitais pas. Trop agressif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SR
Nébuleuse Nitroglycérine
avatar

Nombre de messages : 3047
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mer 20 Juin à 15:44

Mizan, ravie de te revoir parmi nous ! Je me demandais d'ailleurs le pourquoi de cette longue absence...


-
Mizan a écrit:
Un détail, le rythme du vers 8 me fait trebucher à la lecture...
J'avais oublié de le noter, mais c'est également ma pensée.

-
Mizan a écrit:
Citation :
- "Cette malédiction rampante, ce dictame, / Ce céleste sauveur destiné aux esthètes, / Le poète la pleure et son cœur s’en languit." Bel enjambement
un enjambement?...ou ça un enjambement?
Oups, trompée de terme alors. Je ne sais pas. Un emboitement, peut-être ? L'emboitement de la fin de la phrase dans la strophe suivante. Un puzzle, sinon ? Ou alors simplement une phrase mangeant la strophe suivante ?... JeSors

- "Sur l'azur nébuleux"... Oh ! Je ne suis donc pas irrécupérable Mr.Red Azur... Ca me fait penser à une pierre précieuse. Une nébuleuse dans une topaz, l'agitation dans l'inertie... Un univers en miniature... *pensées*


Tu sais, ce n'est pas parce qu'on ne commente pas qu'on n'y porte pas une attention, euh, démesurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleur.over-blog.com
SR
Nébuleuse Nitroglycérine
avatar

Nombre de messages : 3047
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Sam 23 Juin à 8:33

Je floode mais faut bien, un edit ne se repère pas forcément...

Eh, on ne connait toujours pas le pourquoi du comment du quoi du qui du "ciel odorant"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleur.over-blog.com
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Sam 23 Juin à 12:32

Oh, le "ciel odorant" c'est tout simple. Je pensais à cette odeur lourde et prenante qu'est l'odeur de l'orage (particulièrement sur le gravier humide). C'est de là que m'est venu ce "ciel odorant".
En fait, je me rends compte que mes figures de style sont un peu étranges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mar 26 Juin à 21:45

Nebel

C’est le cœur déchiré qu’avance l’amoureux.
Larmoyant, affligé, son être tout entier,
Comme une blanche toile où le mal belliqueux
Se serait expiré, aspire à s’effacer.

Le brouillard morne et gris, bannière somptueuse,
Sur le sol étendu, comme un mort oublié,
Fait jaillir de ses doigts l’incertitude heureuse
D’un futur nébuleux désillusionné.

Cet étendard sacré qui d’immondes relents
Encense lentement l’univers insondable,
Mort-né, désenchanté, d’un rêve au firmament,
Noir Lazare spectral, rugissant, formidable,

Flottera, soucieux de créer le malheur,
De provoquer la chute admirable d’une âme,
D’ensanglanter ses traits du fléau de l’horreur
Et de gorger d’oubli tout l’amour qu’elle clame.


L'est compliqué, tortueux, celui-là... Comme tous les chemins, même droits, que l'on parcourt dans le brouillard.


Dernière édition par le Jeu 28 Juin à 18:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SR
Nébuleuse Nitroglycérine
avatar

Nombre de messages : 3047
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Mer 27 Juin à 0:23

Comte de la Rose Noire a écrit:
L'est compliqué, tortueux, celui-là... Comme tous les chemins, même droits, que l'on parcourt dans le brouillard.
Comme... une nebuleuse ?

Citation :
nebuleux
Encore ! Very Happy

Citation :
incertitude...désillusionné...désenchanté...rêve...chute
Hep toi ! J'en connais un qui a besoin d'un fou rire calin2

La nitroglycerine, c'est bien, mais quand ca explose y a de la fumee... Ca compte ou pas, comme brouillard ? JeSors
Allez, hop, on lance l'emeute et on detruit les murs !


Citation :
une blanche toile
Tu me rappelleras de te montrer un dessin ?
Sparkling ou l'art de faire virer les images du cote negatif ou positif selon ses envies tarabilitesques lol

Citation :
brouillard
"brouillard[...]une etoile, eclatante dans cette confusion[...]" (vieux, tres vieux.)
"[...]On nage en plein brouillard, mais la vie semble plus claire.[...]" (un peu moins vieux.)
Y a toujours une etincelle, le tout c'est d'esperer et de ne pas passer a cote. De ne pas oublier que l'errance aveuglee, ca peut etre utile, egalement.


- Joli le poeme... J'y reviendrai en l'etat adequat. L'intervention de Mizan ne serait pas de trop... Parce que la, j'avoue avoir quelques difficultes a critiquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleur.over-blog.com
Gabriel
Par dela le bien et le mal


Nombre de messages : 130
Age : 44
Localisation : Quaregnon, Belgique
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Jeu 28 Juin à 11:41

J'ai peu de temps mais voici mon avis

Citation :
C’est le cœur déchiré qu’avance l’amoureux.
Larmoyant, affligé, son être tout entier,
Comme une blanche toile où le mal belliqueux
Se serait expiré, aspire à s’effacer.
J'ai beaucoup cette premiere strophe. Contrairement a la suite, elle est evidente. L'effet "expiré/asipre" est superbe je trouve.

Citation :
Le brouillard morne et gris, bannière somptueuse,
Sur le sol étendu comme un mort oublié,
Fait jaillir de ses seins l’incertitude heureuse
D’un futur nébuleux désillusionné.
J'ai un petit probleme avec "ses seins" qui se rapporte j'imagine au mort de la comparaison et non au sujet, le brouillard. Une virgule apres "étendu" reglerai l'ambiguité de la comparaison "étendu comme un mort" à "le brouillard...comme un mort oublié fait jaillir"
...J'espère que vous comprenez ce que je baraguine...
Tel que c'est écrit là on a l'impression que la comparaison est terminée à la fin du vers 6. Et les seins du brouillards je trouve ça bizare.

"l'incertitude heureuse" je ne comprends pas bien. On entre dans la partie du texte ou la profusion de qualificatifs rendent le texte lourd et parfois difficile à suivre. Le brouillard en effet.

Citation :
Cet étendard sacré qui d’immondes relents
Encense lentement l’univers insondable,
Mort-né, désenchanté, d’un rêve au firmament,
Noir Lazare spectral, rugissant, formidable,
Toujours trop de qualificatifs. J'aime pas trop la metaphore avec Lazare, ça fait vraiment plagiat de "...Lazare déchirant son suaire..." de je ne sais plus quelle fleur du mal.
"d'un rêve au firmament" Il y a là un mélange flou de métaphores qui perd le lecteur, c'est sans doute voulu mais on pourrait dire que c'est un peu facile.

Citation :
Flottera, soucieux de créer le malheur,
De provoquer la chute admirable d’une âme,
D’ensanglanter ses traits du fléau de l’horreur
Et de gorger d’oubli tout l’amour qu’elle clame.
Là ça redevient plus clair. Une strophe bien écrite. Rien à dire.

Coté technique, tout ça m'a l'air de mieux en mieux. Mais tout cela est tellemnet baudelairien qu'il faudrait tout de même envisager le respect de l'alternance des rimes, pour aller jusqu'au bout de ce choix de style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SR
Nébuleuse Nitroglycérine
avatar

Nombre de messages : 3047
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Jeu 28 Juin à 16:31

Mizan a écrit:
Mais tout cela est tellement baudelairien qu'il faudrait tout de même envisager le respect de l'alternance des rimes, pour aller jusqu'au bout de ce choix de style.
C'est-à-dire ?... hos1
*Vive l'ignorance*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleur.over-blog.com
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Jeu 28 Juin à 18:14

Le vers exact est "Où, Lazare odorant déchirant son suaire", dans "Le flacon" mais bon, vous avez d'autres exemples de ressucités célèbre, cher Mizan?

D'accord pour la virgule, sinon c'est effectivement obsur.

Et euh...côté Baudelairien, oui je susi d'accord... Mais je dois dire que j'explore mon univers, et que les mots sont les miens. Mes "oeuvres" sont d'ailleurs extrêmement portées sur la première personne, tellement qu'on dirait un romantique... Bref, le prochain ne sera pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte de la Rose Noire
Comte Vampire
avatar

Nombre de messages : 3099
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Jeu 28 Juin à 18:15

Le fameux "prochain" cité plus haut...

Une femme perdue

Dans un lit aux couleurs de l’eau douce et limpide,
Elle me susurra des paroles d’horreur.
La frayeur qui me prit, de ses relents morbides,
M’attira vers un gouffre où n’existe que peur.

Elle ne se souvint des serments exaltés,
Ni des jours étonnants aux reflets de l’azur,
Elle ne savait plus où mes maux étaient nés,
Mais l’infâme destin fut despotique et dur.

L’abandon déchirant de cette antique fleur,
Astre luminescent d’une tragique histoire,
Allié à des mots d’une exquise candeur,
Excitait les sanglots des roses les plus noires.

Et son corps ondulait comme un spectre oublié,
Car dans l’obscurité, mes désirs oniriques
S’envolaient tristement comme désenchantés,
Puis l’Angoisse revint, sanglante et tyrannique.


Sale journée.


Dernière édition par le Dim 1 Juil à 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Grande Reine du flood et du Nutella...
avatar

Nombre de messages : 4067
Localisation : Fôlies et Complaisances [Belgique, Nutella]
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   Jeu 28 Juin à 19:56

C'est magnifique, et je suis désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [poèmes]Comte de la Rose Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[poèmes]Comte de la Rose Noire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» LES COULEURS
» quartz rose et tourmaline noire (sommeil)
» Blush mac peaux noires & Rouge à lèvres rose peaux noires
» muffins rose
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le dernier Gothique Romantique :: Arts & Lettres... :: Pages noircies...-
Sauter vers: