Le dernier Gothique Romantique

Forum Gothique Romantique Dark
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Poèmes] Cygnusnosaint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cygnusnosaint
Vous aimeriez savoir, hein ?
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 41
Localisation : 95
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: [Poèmes] Cygnusnosaint   Jeu 18 Aoû à 0:51

Puisque l'on peut montrer ses oeuvres,
En voici un de mon cru, composé il y a de celà quelques temps déjà (et posté il y a longtemps sur netgoth) :

L’AMOUR NOUS TUERA TOUS

C’est un rêve que nous chérissons tous bien assez tôt,
Une quête initiale qui ne connaît pas de fin.
Une recherche que beaucoup mènent en vain
Pour trouver une panse boursouflée aux coutures craquelées.

Cette outre gonflée au goulot salvateur
Diffuse un breuvage censé panser tous les maux.
Pour y accéder, on y lutte avec ardeur
Et nombreux sont ceux qui chutent et se brisent en mille morceaux.

Croyez vous pour autant, fiers vainqueurs que vous êtes,
Que vous êtes parvenus au bout de votre quête ?
Désormais, le plus dur commence !
Vous avez trouvé l’Amour, il va falloir le défendre.

Existe t-il au moins, ce sentiment maintes fois désiré ?
Au vu de sa fragilité, il est permis d’en douter.
Les épreuves que nous subissons finissent par l’affecter ;
Au point qu’un matin, l’on réalise que de nous il s’est joué.

L’Amour nous tuera tous, alors pourquoi le désirons-nous
De tout notre être, de toute notre flamme ?
Pour une amante, un compagnon, un ami, sommes-nous fous
De nous battre ainsi, conquérants indomptables ?

Doit-il être le ciment de nos vies ?
La pierre angulaire de notre existence ?
Et si l’envie me prend de fuir cette danse,
Me bannirez-vous de votre esprit ?

Qu’il soit physique ou matériel, l’amour nous cerne.
Nous ne sommes qu’un gibier traqué par le plus cruel des chasseurs.
Cadeau majestueux ou Fardeau du cœur ?
Jour après jour, à rebours, il mène notre vie à son terme.

Masque séduisant de la Mort et du Combat,
L’Amour n’est qu’une bête immonde et dépravée.
Ses crocs avides nous égorgent et nous laissent pantois ;
Son sourire si doux dissimule sa rapacité.

Certes, il apporte chaleur et réconfort,
Mais il ne se déplace jamais sans son sombre jumeau.
Son compagnon a pour nom Abandon
Et ce dernier est un chemin où nous nous égarerons sans rien voir.

L’Amour nous tuera tous...

ECRIT PAR CYGNUSNOSAINT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver
corbeau d'argent
avatar

Nombre de messages : 1291
Date d'inscription : 28/06/2004

MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   Jeu 18 Aoû à 13:12

j'aime bien Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cygnusnosaint
Vous aimeriez savoir, hein ?
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 41
Localisation : 95
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   Ven 19 Aoû à 0:13

Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mademoiselle la marquise
charmeuse d'étoiles
avatar

Nombre de messages : 914
Age : 29
Localisation : Tours
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   Ven 19 Aoû à 13:16

tres belle réflection, j'aime bien ton écriture cygnus ^^... cependant tres pessimiste cette vision de l'amour quoi que très juste aussi crying1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
cygnusnosaint
Vous aimeriez savoir, hein ?
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 41
Localisation : 95
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   Ven 19 Aoû à 13:35

Merci Smile Il est vrai qu'à l'heure actuelle, je changerai sans doute quelques vers, mais comme le dit la chanson "les histoires d'amour finissent mal...en général" :-D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cygnusnosaint
Vous aimeriez savoir, hein ?
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 41
Localisation : 95
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: LA DEMEURE AU MILIEU DES TERRES   Sam 20 Aoû à 1:29

Et hop, une autre oeuvre concotée par mon cerveau !

LA DEMEURE AU MILIEU DES TERRES

Une bâtisse abandonnée, au milieu des terres
Où hurlent les grands vents.
Un lamento lugubre et incessant,
Qui s’insinue en gémissant à travers les fentes des pierres

Le chèvrefeuille dispute au lierre la conquête des murs
Et la poussière recouvre la route désormais délaissée.
Ce chemin de terre semble aussi abandonné
Que l’édifice soumis à la végétale capture.

La porte rongée par le temps et l’humidité s’est disloquée ;
Elle git sur le sol comme une sentinelle assassinnée.
Cette entrée désormais offerte à qui veut bien y passer
Est une intense supplique à mon désir d’explorer.

Mes pieds balaient le sol et se mêlent
Aux empreintes fantômes de feu mon grand-père.
Des volutes de fumée et de débris s’amoncellent
Vestiges crasseux de la fin d’une ère.

La grande table en chêne est toujours là ;
Fendillée par l’usure et nos jeux d’autrefois.
L’argent des plats qui s’y trouvent s’est terni, corrumpu, usé
Et ces derniers sont désormais trophées des araignées.

Partout où mes yeux se portent, des vagues de nostalgies m’emportent
Dans un passé où le bonheur rimait avec l’innocence.
Des contes qui illuminaient mes longues soirées d’hiver de mon enfance,
Il ne reste plus qu’une chaise en ruine, trône dévasté du parent conteur.

L’âtre où les bûches flambaient en un feu nourricier
Est devenu un puits sombre et glacé
Le vent et le froid ont fait de cet endroit où régnait la Vie
Une masure isolée qui s’effondre dans l’oubli.

Les lampes à huile sont toujours suspendues aux crochets
Leur lumière bienfaitrice s’est éteinte depuis trop d’années.
D’une caresse, je leur témoigne mon affection
Celle d’un homme qui, étant enfant, les bénissait pour leur protection.

D’un pas rendu moins fougueux par les ans,
Je monte l’escalier qui conduit à l’étage.
Car pas une fois, depuis tout ce temps,
Je n’ai perdu le souvenir des nuits que j’y ai passé.

Enfant apeuré par le tonnerre et les éclairs
Qu’armé d’une bougie et de sa tendresse dispersait mon grand-père.

Il s’en est allé et depuis sa maison agonise,
Symbole éphémère de notre précence en cette contrée éloignée.
Je ne suis pas venu ici pour me recueillir, ce n’est pas une église.
Au contraire, j’y viens pour me reposer.

Au terme de ma vie, le voyage a commencé comme il finit.
Dans cette baraque que l’on croirait hantée
Un frisson me traverse, tout à coup, je frémis.
Il est temps pour moi de m’en aller.

Chère demeure, accueille-moi une dernière fois !
Comme quand j’étais enfant et que je me réfugiais
Entre ses bras, mais aussi entre tes murs…

ECRIT PAR CYGNUSNOSAINT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cygnusnosaint
Vous aimeriez savoir, hein ?
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 41
Localisation : 95
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   Sam 27 Aoû à 23:37

je devrais peut-être en faire une version lovecraftienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola
Elfe
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 29
Localisation : Lyon et Caen
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   Dim 3 Fév à 15:03

J'ai une idée de l'amour moins "noir" cependant votre premier poème m'a acroché. Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néo
Leprechaun
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 33
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   Dim 3 Fév à 20:18

j'aime bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Poèmes] Cygnusnosaint   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Poèmes] Cygnusnosaint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les poèmes comme ça
» CD de poèmes Normands
» Poster vos poèmes et poésies.
» Poèmes à trous
» Vos poèmes préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le dernier Gothique Romantique :: Arts & Lettres... :: Pages noircies...-
Sauter vers: