Le dernier Gothique Romantique

Forum Gothique Romantique Dark
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Genèse d'un clan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Jeu 15 Fév à 17:40

Azariah a écrit:

Je m'attendais plutôt à une remarque du genre "mais la forge est au sous-sol, ils le montent comment le canon ?" lol

JeSors

Ben, ça dépend de sa taille, mais j'imagine que tes héros connaissent les principes poulies-courroies, ainsi que le bras de levier. Si avec ça ils n'arrivent pas à le transporter ton canon...
Je m'inquiète plus pour la forge des boulets, leur taille, leur poid... enfin bon.
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Jeu 15 Fév à 17:43

Ce n'est pas non plus un roman pour ingénieur lol, même si je t'évoue que je suis friand de détails techniques, ces derniers risquent de lasser pas mal de monde...

Disons que pour répondre à ma propre question (dingo1 ) le faire rouler comme un chariot et monter la rampe qui conduit à la surface est autrement plus simple que de faire une grue juste pour l'occasion

mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Jeu 15 Fév à 17:54

En haut de la rampe tu fixe des poulies. Les courroies sont d'un côté accrochées au canon, et de l'autre tirée par des chevaux. Et puis, la rampe qui mène au sous sol, elle est droite ? Parce que tirer un canon, c'est déjà bof, mais dans des virages, en plus ! Surtout si ça décend profond, j'espère que tu n'as pas prévu un escalier en spirale ! Et puis, les détails techniques donnent du réalisme. Ragarde Jules Verne...
Et sinon, ton volcan, il chauffe... il y a de l'eau à côté ? avec un petit canal, la volcan créé une circulation d'eau, et tu as un courant d'eau chaude dans toute ton île (après une petite installation préalable, bien sûr) qui peut te servir de moyen de locomotion, non ?
Sinon, les chevaux, pour tirer le canon, utilise des cheveaux bien fort pour les labours plus que des pauvres étalons qui risqueraient de se briser. A moins que pour le fun, tu ai prévue de faire tirer et pousser le canon par des vieux et des enfants qui voulaient absolument participer à l'ouvrage collectif ?
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Jeu 15 Fév à 18:01

T'es un barge ! copain1

Bon alors bien sûr... si je n'ai pas encore cité Jules Vernes, c'est que je me retenais... un bon ! Je ne passe pas autant de temps que lui sur les détails pour faire avancer l'histoire... mais des fois c'est dur.

Et puis mes deux gaillards sont bien assez forts pour pousser un canon sur une rampe... 2 étages.... (le souterrain est juste assez profond pour ne pas compromettre les fondations de la cité et du château.

En tout cas bravo pour le système à vapeur, j'avoue que je n'y avais pas pensé. Mais il fut un temps où bien avant ces évènements ils disposaient de véhicules motorisés, grâce à un carburant à base de poudre à canon dingo1 , mais ça partait trop sur les inventions, de plus ce n'était pas nécessaire pour l'histoire..

Tu comprendras par la suite !

Enfin, pour un historien... gne1
les montures des chevaliers du moyen âge étaient des chevaux de trait, afin de pouvoir supporter le type, son armure, ainsi que l'armure du canasson en question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Jeu 15 Fév à 18:05

Sinon, puisque tes personnages ont l'air d'être doués, pourquoi tu ne leur a pas fais placer des mines autour du chateaux ? comme ça, les armes de sièges défoncent les murs, certes, mais personne ne peux s'approcher.
Ensuite, il faut bien se dire que pdt notre moyen-âge à nous, très peu de chateau sont tombé lors d'un siège par la force. Les chateaux qui tombèrent furent par trahison.
...
Tient, pas bête, ça, t'as pensé a inclure un traitre ?
Bon, j'arrête, je me tait, j'attend la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Jeu 15 Fév à 21:16

des mines ? c'est une île, je les vois mal poser des mines dans la flottes, sous les pluies de flèches alors qu'ils sont tellement bien derrière leurs murailles...

Et puis c'est un monde assez sauvage, il n'y personne autour... personne ne va trahir son peuple pour des étrangers qui n'en n'ont rien à cirer de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
For Eternity...
avatar

Nombre de messages : 2842
Age : 37
Localisation : dans l'infini du temps....
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Lun 26 Fév à 12:32

Et la suite elle arrive quand. Tu te fais appeler désiré là..... JeSors Non, prend ton temps, mais c'est vrai qu'il me tarde de connaître la suite de l'histoire.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Lun 26 Fév à 13:23

calin1
Désolé... l'inspi a l'air d'être là, mais tellement de travail, et difficile de faire quoi que ce soit sans pc... la dernière série a été écrite entièrement sur un pc de la fac (paglop), et un nouveau site à monter, mais maintenant qu'il est plus ou moins en place, je vais tenter de m'y remettre... sans bâcler le travail (marre des maj)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Lun 26 Fév à 19:42

...

Le pied, bardé de cuir et de métal, s'enfonça dans la boue mêlée à l'eau, dans un immonde gargouillis. Uriel se raclât la gorge. Ils avançaient depuis plusieurs heures déjà, leur équipement commençait à peser sur leurs épaules. Baal, et Ulrik, infatigables, n'avaient pas cessé d'avancer, en tête de colonne, galopant avec célérité et grâce entre les arbres, comme des gazelles, l'oeil attentif à la moindre ombre suspecte au loin, et sur leur chemin. Il faut dire qu'ils étaient plus légèrement équipés que les autres. Derrière, Gaya s'amusait à retirer puis à remettre les cartouches de son chargeur.
Baal leva le poing, sa colonne stoppa sa progression dans l'instant. Il monta avec Ulrik, toujours aussi discrets, sur un petit monticule, au milieu de la végétation. Le groupe se rassembla un peu en arrière. Assis contre un rocher, Tiberio bailla allègrement, replaçant ses musettes de munitions. Il laissa échapper un long soupir. Ils étaient tous fatigués, leurs pieds leur brûlaient, la sueur perlait le long de leurs visages, tant la marche avait été dure, ainsi chargés. Gaya sentit le moment de détendre l'atmosphère :
"Hem, connaissez vous l'histoire du lapin sauteur ? - un marmonnement général peu convaincu lui revint en guise de réponse.- Eh bien c'est l'histoire d'un lapin au bord d'une falaise qui saute en rond, et qui répète, complètement hystérique : " vingt-huit ! vingt-huit ! vingt-huit !...", un ours passant par là s'approche de lui et lui demande : "Mais pourquoi tu répète tout le temps vingt-huit ?", alors le lapin le pousse par dessus bord et se remet à sautiller sur place en répétant : "vingt-neuf ! vingt-neuf ! vingt-neuf !"..."
Quelques uns pouffèrent... Baal sauta près du groupe.
"Nous voilà au village, il a l'air désert, mais cela n'exclut pas de possible sentinelles, et nous n'avons plus le temps de le contourner. On peut apercevoir d'ici les balistes des pirates, elles sont pratiquement opérationnelles, nous devons nous dépêcher.
- Nous sommes encore trop loin pour les armes à feu, il nous faudra jouer serré, commenta Uriel, il ne faut pas risquer de les alerter aussi près du but.
- Nos amazones de service ont gardé les arcs des chevaliers que nous avons rencontré ce matin, ça pourrait être utile...
- Vu, répliqua Uriel. Lara, Angel, en haut de la butte, vous nous couvrez. Une fois que nous aurons traversé le village, vous nous rejoindrez."
Un hochement de tête général approuva le plan, et tous se levèrent.
"Et ma prime de risque ?" interrogea Gaya. Baal marmonna tout bas quelque chose à Uriel avant de s'éloigner en trottinant vers le village, suivit du reste du groupe. Resté un peu en arrière, Gaya demanda à Uriel :
- Qu'a-t-il dit ?
- Il a juste fait un commentaire sur ta prime de risque... dit-il en suivant les autres.
- Tu peux préciser ? demanda l'autre en se lançant à sa suite.
- Qu'il allait t'arracher les jambes et te taper avec..."
Les deux filles sortirent leurs arcs et prirent position sur leur butte.

La file s'arrêta au détour d'une maison. Baal jeta un coup d'oeil sur la ruelle déserte, avant de s'élancer, suivit du reste de la troupe. Ils longeaient les habitations en file indienne, au pas de course quand une flèche vint siffler près de lui et ricocher contre le mur de la maison la plus proche. Il se jeta instantanément à terre, tandis que les autres se laissaient tomber ou couraient vers l'abri le plus proche. Uriel pour sa part traversa la rue en courant avant de plonger par dessus le muret, se réceptionnant d'une roulade dans l'herbe du petit enclos. Se retournant, il vit quatre guerriers se jeter sur lui. Il tira son sabre en un éclair, tranchant un bras au passage, alors qu'un autre le contournait. Il fit un pas en arrière, présentant son dos, avant d'envoyer son sabre dans sa gorge. Les deux autres en profitèrent pour lui assener un violent coup sur la tête. Le casque se froissa légèrement à l'impact et Uriel se retrouva à terre, sa tête à côté de celle de sa victime, baignant dans son propre sang. Les deux autres se ruèrent sur lui, lance à la main. Il roula sur le côté, encore sonné par le coup qu'il venait de recevoir. Il fit quelques moulinets de son arme, afin de se mettre en confiance, para un coup d'estoc avant de briser l'une des lances de son épée. Il reçu ainsi un rapide coup de coude dans la tête, ce qui le déstabilisa et l'empêcha de porter le coup suivant. Il entendit un hurlement sur sa gauche mais n'y prêta pas attention. Il avança vers ses adversaires en pas chassés, feintant, esquivant, avant d'envoyer un coup de taille qui s'enfonça sur une vingtaine de centimètre dans l'abdomen de l'un. Il tourna la tête vers l'autre, juste avant qu'une lame surgisse de sa poitrine, avant de ressortir pour trancher sa tête. Karen apparu derrière le pirate décapité s'écroulant. Son regard de braise fixa un moment celui d'Uriel, comme hypnotisé. Puis la garde royale s'agenouilla près des cadavres pour les fouiller. Des cris se firent entendre de l'autre bout de la rue, un elfe noir tomba du premier étage. Baal apparu à la fenêtre, fit un signe, avant de disparaître. Une flèche tomba près de Tiberio, qui rentra tête baissée dans une fenêtre afin de se mettre à l'abri. Une flèche comme sortie de nulle part traversa le village avant de s'écraser dans un bruit sourd. On entendit un petit cri, puis un bruit de chute dans une maison voisine. Le groupe se rassembla à la sortie du village, bientôt rejoint par Angel et Lara.
"Qui dois-je remercier ? questionna Tiberio.
- Angel, répondit Lara."
Tiberio lui fit signe de la tête, tandis que le groupe reprenait sa marche, vers la forêt devenue camp de base de leurs assaillants.
"Nous ne dissimulons pas les cadavres ?
- Inutile, répondit Baal, si une patrouille les trouve elle mettra plus de temps à prévenir le camp que nous n'en mettrons à tout faire péter, à condition de garder le rythme !"
Plus en arrière, Lara courait à même hauteur qu'Uriel.
"Baal a de la technique, déclarra-t-il
- Il fait de moins en moins confiance en la technologie, je le sens...
- Pourquoi ?
- C'est en rapprot avec ce que tu m'as dit il y a quelques temps... évoluer, sans oublier. Peut-être avons-nous trop évolué... trop vite, peut-être avons nous renié trop rapidement un art de la guerre plus adapté à ce milieu... je parle d'art de la guerre, mais il ne s'agit pas que de cela...
- Je crois que je vois ce que tu veux dire, mais jusqu'à présent, la technologie a été notre meilleur allié contre ces types. Sans armes à feu, nous sommes perdus, ils sont trop nombreux.
- Sans doute, répondit-elle sans conviction."

Le soleil descendait toujours plus bas dans le ciel, la journée touchait à sa fin. Cet instant était redouté des combattants, car il était fatal pour la vision. N'importe quel clown pouvait d'allonger qu'il n'était plus visible. Les rayons de soleils flitraient à travers les arbres et projettaient sur la végétation des ombres sinistres. Une guerrier, tout de noir vêtu hurlait ses ordres :
"Activez vous, vers ! Le maître veut que les premiers carreaux partent au crépuscule !"
Il était loin de se douter que quelques dizaines de mètres derrière lui, un regard menaçant le fixait, dissimulé dans les taillis, n'attendant qu'une provocation pour lui donner la mort dans l'instant.
"Pourquoi nous as-tu fait faire ce détour ? murmura Gaya.
- Le sens du vent, remarque les bêtes, répondit Urlik, elles ne nous ont pas sentit. Ces horribles lézards vont avoir une sacrée surprise... comme leurs maîtres d'ailleurs...
- Préparez les charges, ordonna Uriel tout bas, j'en ai compté huit, c'est bien cela ?
- Je confirme, ça va être tendu, il va falloir rester bien grouppés pour sécuriser un périmètre autour des artificiers avec tout ce monde. Gaya, Tiberio, ce sera votre boulot, dès que la charge est posée, vous l'amorcez, il ne faut pas leur laisser le temps de sauver leurs machines. Ca fera du feu supplémentaire. Ca suppose que nous bougions très vite lors de l'allumage, et que nous maintenions la pressione sur l'ennemi. -tandis qu'il parlait, chacun prévisualisait le combat dans sa tête.-
- Sortez vos SMG, ordonna Baal. On commence par la dernière, notre retraite n'en sera que plus rapide. Tant que l'alerte n'est pas donnée à grande échelle, n'utilisez que les arcs ! ... prêts ? Allons-y !

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mar 27 Fév à 10:46

excited1

Rhooo, ça c'est bon. Très jouissif de te relire enfin.
On commence à sentir des problèmes, annoncé par une sorte d'intuition. Leur technologie ne leur apportera pas la victoire, n'est-ce pas ? Il leur faudra chercher ailleur, dans leurs propres ressources, et dans ce livre qui a été trouvé, et dont on ne sais pas grand chose. Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mar 27 Fév à 11:54

pas vraiment (ça marche ! ça marche excited1 mad2 mouahah1 ), en même temps certains trucs sont évidents...quand au livre il n'est pas si essentiel... en fait cette histoire s'inscrit dans un cycle beaucoup plus vaste, dont ces posts constituent le début de la fin quasiment... et depuis le temps que je cogite dessus certains détails ont changé, ce livre en fait partie : il a perdu beaucoup de son intérêt, je suis en train de me demander si je ne vais pas le supprimer... enfin, je le laisse jusqu'à la fin de l'histoire, et les lecteurs pourrons juger si on doit le retirer (je pense encore que non )

Si mes calculs sont exacts, ce livre est le 3 eme d'une série de 4 (en répartissant les évènements que j'ai en tête dans leur ordre chronologique véritable...), mais comme cela peut encore changer.
j'ai également beaucoup de matière pour poursuivre par un autre cycle plus futuriste mais j'hésite... toutefois même s'il voit le jour sa fin connaîtra un retour au fantastique tel qu'il est dans les lignes qui précèdent (et qui suivront bientôt mad2 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
For Eternity...
avatar

Nombre de messages : 2842
Age : 37
Localisation : dans l'infini du temps....
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mar 27 Fév à 12:18

Ahhh que c'est bon de pourvoir enfin lire la suite. En plus j'ai remarqué un personnage qui s'appelle Angel..... Wink Very Happy Et puis que de suspens.... Vivement la suite, je suis accroc à l'histoire.... (et n'oubli pas quand tu aura publié le livre de le dédicacer à 2 de tes plus grands fans, hein Gaya d'accord avec moi !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mar 27 Fév à 12:29

Ben, j'espère bien, qu'on en aura une version dédicacée. Un tirage limité avec les illustrations originales en plus, ça serait le pied !
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mar 27 Fév à 12:50

heu... je termine l'histoire déjà ensuite je trouve un éditeur... et si je suis pas mort de vieiliiesse d'ici là on voit ce qu'on peut faire d'accord ?

JeSors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mar 27 Fév à 18:32

...

Le commando jailli des taillis sans crier gare. Deux gardes qui se trouvaient là se retrouvèrent égorgés avant d'avoir eu le temps de se retourner. En formation serrée, le petit groupe galopa furtivement vers la première baliste, fléchant ou poignardant les quelques sentinelles, fatiguées à l'approche de la nuit après une journée debout. Mais l'une d'entre elles parvint néanmoins à se retourner au moment opportun. Le pirate, par les fentes de son casque, vit une massive et anguleuse silhouette se ruer sur lui.
"Alarme !" hurla-t-il en saisissant sa pique à deux mains. Trop tard. Ulrik balaya l'arme d'un revers d'épée et lui brisa le cou à main nue, ralentissant à peine sa course au passage. Cachés derrières des arbres, deux elfes surprirent Uriel, quelques mètres avant qu'il n'arrive sur eux. Ce dernier, pas vraiment décontenancé poursuivit sur sa lancée, et avant de les atteindre, une flèche vint transpercer l'un d'eux, tandis que le second manquait sa cible avec une esquive tout en finesse avant de se prendre un monumental coup de taille à la figure, qui éventra son heaume, et, au sang qui jaillit de la fente, trancha sûrement plus profond... Quand il s'écroula, Uriel était déjà loin avec le reste de la troupe.
Ils atteignirent ainsi la première arme de siège. Déjà des soldats se ruaient hors des tente, alarmés par l'appel du garde. Ils furent fléchés aussi sec, tandis que Gaya coinçait une musette remplie de poudre dans un interstice au niveau de l'affût du lanceur. Il sortit deux pierres d'une des nombreuses sacoches qu'il avait sur lui, et alluma la mèche.
"Ça flambe ! A la suivante !" Annonça-t-il assez fort pour que ses amis l'entendent, mais sans alerter tout le camp. Le petit groupe se dirigea vers la seconde, continuant de flécher les gardes arrivant toujours plus nombreux. Un bruit de gong retentit. Le camp sembla s'ébranler d'un coup, et toutes les tentes se vidèrent d'un coup. La première charge explosa, faisant trembler le sol. Nombre de guerriers des deux camps en perdirent l'équilibre. Des éclats et des poutres de fer de toutes tailles volèrent dans toutes les directions, éclatant plusieurs arbres aux alentours, ainsi qu'une douzaine de pirates malchanceux. L'une d'entre elle alla s'écraser sur Karen, la projetant à terre.
"Les SMG ! hurla Baal, il est temps de donner la puissance de feu ! Faites des guirlandes avec leurs tripes !"
Ils sortirent tous leurs armes à feu et commencèrent à rafaler le flot de soldats qui arrivait sur eux. Karen, se remettant tout juste de son dur impact, tenta de se relever, mais réalisa que sa jambe était coincée sous la poutrelle qui l'avait faite choir. Elle tourna son pied dans tous les sens dans l'espoir de se dégager, sans succès. Elle lâcha un juron, sorti sa SMG et se mit à tirer sur les assaillants. Uriel jeta un rapide coup d'oeil sur Tiberio, en train d'allumer la charge suivante, et rejoignit Karen tout en tirant. Il se jeta sur les genoux auprès d'elle, passant son arme en bandoulière, et souleva de toutes ses forces l'entrave, juste le temps qu'elle retire son membre blessé. Elle poussa un cri de douleur en se remettant sur pied, avant même qu'Uriel ne lâche la poutre. Il se releva enfin et ils filèrent vers leur camarades, déjà en train de voler vers la troisième arme de siège, rafalant tout sur leur passage. Ils eurent juste le temps de s'éloigner assez avant qu'elle ne vole en éclats à son tour.
"Plus courtes les mèches Gaya ! ordonna Baal. Nous devons accélérer !"
Une explosion retentit au loin, mais personne n'y prêta grande attention. La charge posée, leur course reprit.
"Des munitions ! réclama Ulrik.
- Fais en bon usage !" répliqua Angel en lui lançant deux chargeurs.
Une nouvelle détonation retentit au delà de la forêt et une rangée d'arbres vola en éclats à quelques dizaines de mètres d'eux. Au milieu de la masse de soldats déchaînés, une poignée d'entre eux vola comme des fétus de paille, dans un effroyable vacarme de ferraille et de hurlements, tandis qu'une gerbe de terre retombait sur les autres en une pluie sombre.
"Qu'est-ce que c'est bon sang ? hurla Tiberio... Baal sourit, continuant à tirer
- C'est Thor !" répondit Uriel.

Thor donna une petite tape dans la nuque de Diablo.
"Je t'avais bien dit que cinq degrés de plus c'était suffisant ! - Puis il se tourne vers la muraille - Jusqu'à quel point ?
- Plusieurs arbres fauchés, et un tas de pirates ont volé, répondit une voix tombant de la muraille.
- Allons, reprit Thor, à toutes les batteries, plus cinq degrés... feu à volonté !"
Les trois obusiers improvisés par Thor crachèrent des flammes, enfumant toute la place du marché, désertée depuis les combats. Près des batteries, des tonneaux de poudre, et des boulets si gros que seul un brave pouvait les ceinturer complètement de ses deux bras.
Trois déflagrations retentirent au loin parmi les coups de feu.

Baal retourna un ennemi d'un coup de crosse, puis se retourna vers les autres.
"Allons ! Il en reste une, tenez bon !
- Je n'ai presque plus de balles ! annonça Lara
- De même, rétorqua Gaya, tiens prends ce qui me reste, je dois poser la dernière charge !"
De puissantes détonations s'élevèrent parmi la cohorte d'elfes. La terre et les corps impuissants se retrouvaient éparpillés parmi la forêt de piques et des heaumes en pleine effervescence. Des pluies de flèches accompagnaient chaque mouvement du commando. Angel décapita de son sabre un agresseur, tandis que la dernière baliste explosait. L'artillerie de Thor bombardait le camp, broyant arbres, tentes et hommes.
"On se replie !" beugla Thor. Tube arrière !
Le petit groupe tirait ce qui lui restait de munitions, se couvrant mutuellement au cours de leur retraite, sous une pluie de flèches. L'une d'entre elles s'enfonça dans l'armure de Tiberio, qui bascula. Tentant de se relever, il reçut une nouvelle volée qui le cribla littéralement parvenant finalement à perforer sa carapace. Il gémit dans son casque, percutant ses ultimes cartouches vers la charge de l'infanterie ennemie. Voyant cela, Angel se précipita vers lui, le saisit au col et tenta de le traîner. Après quelques mètres, une flèche vint s'insérer dans une faille au niveau du genou et elle chuta à son tour, avant de prendre à son tour une série de projectiles, dont un passa sous son heaume arracher la partie latérale de son cou avant de se planter dans le col de son armure. Du sang coula par les fentes de son casques, tandis que sa vue se troublait, désespérant devant le liquide écarlate se rependant des impacts de flèches sur l'armure de Tiberio. Elle invoqua ses dernières forces pour ramper et se loger contre le paladin agonisant, avant d'expirer à son tour, dans ses bras.

Karen, à court de balles, sorti son arc et commença à décocher contre l'ennemi à une vitesse prodigieuse. Plus léger sans ses munitions et les charges d'explosifs, le groupe filait bon train, malgré la fatigue et les quelques blessures, ainsi étaient-ils arrivés au village. Un groupe de pirates montés surgit de derrière les ruines de la tour et les pris de flanc. Uriel, abandonnant la retraite, chargea leur rangs avec une agressivité non contenue, suivit assez rapidement des autres. Les quelques cavaliers furent rapidement tués. Baal tenta de chevaucher l'un des lézards mais ce dernier refusa catégoriquement de coopérer, ce qui lui valu un coup de sabre en travers de la nuque.
"Derrière !" prévint Lara en décochant une flèche sur un groupe d'ennemis surgit de nulle part. La flèche vint se loger dans la tête de l'un d'entre eux, qui repartit en arrière pour le coup. Plusieurs lances et flèches partirent vers elle, qu'elle évita de justesse en se jetant sur le côté. Quatre pirates lui tombèrent dessus avant même que Baal et Karen n'arrivent. Ils la saisirent et l'immobilisèrent complètement, tandis que l'un d'entre eux soulevait l'une des plaques latérales qui recouvrait les points d'attache. Il les trancha de sa dague, souleva la plaque abdominale et lui enfonça la lame jusqu'à la garde dans le ventre. Malgré la déformation due à la douleur, Uriel reconnu sans peine la voix et ne tarda pas à fondre sur le petit groupe, démembrant les elfes noirs comme des mannequins d'entraînement.
S'agenouillant près de la fille, il découvrit le filet de sang coulant de dessous l'armure. Il lui ôta son heaume délicatement. Du sang coulait de sa bouche, mais son regard était impassible. Elle le regarda droit dans les yeux et sourit.
"Je te sors de là...
- Ne t'en fais pas, ça ira, dit-elle avec un calme surprenant, presque comateux.
- Et puis quoi encore !" répliqua-t-il en faisant sauter fébrilement les attaches de son armure. Il retira une par une les plaques d'adamantium et la prit dans ses bras.
"Allez ! pressa Baal. Ils arrivent !"
Uriel se leva, la reine dans les bras et le groupe parti dans la forêt en courant.

Gaya n'avait jamais couru aussi vite de sa vie. Il slalomait rapidement entre les arbres, au milieu de ses camarades. Il tremblait. Il n'avait pas peur de l'ennemi, il avait peur pour la reine. Il se jeta à terre près des chevaux. ils étaient enfin arrivés. Ils se posèrent tous quelques instants, malgré l'ennemi lancé à leurs trousses. Autant l'aller avait été lent, chargés, prenant soin de rester à couvert, autant le retour avait été une fuite effrénée à travers champs. Uriel déposa Lara contre un arbre, et se reposa sur ses mains, le temps de souffler.
"Merci, dit-elle. Uriel releva la tête.
- Mais non, tu dois juste tenir le temps qu'on rentre, que j'aie de quoi m'occuper de ta blessure. Tu verras, je prendrai soin de toi...
- Mais tu l'as déjà fait, répondit-elle de façon à peine audible. -Uriel voulut répondre, mais aucun mot ne sorti de sa bouche.- Juste, s'il te plaît, fais quelque chose pour moi, marmonna-t-elle doucement, souviens toi de ce que tu m'as appris, souviens toi des anciennes voies, vous vaincrez..."
Il l'embrassa. Son baiser avait le goût du sang. Lorsqu'il se retira pour la regarder à nouveau, ses yeux étaient fermés, sa gorge avait cessé de bouger, mais sa bouche souriait légèrement. Une larme perla le long de la joue d'Uriel, puis il s'empara du corps sans vie et monta à cheval avec tandis que les autres partaient en fléchant les soldats qui arrivaient. Il serra la fille contre lui, guida sa monture vers le fleuve et la lança au galop à la suite des autres.

...


Dernière édition par le Mer 28 Fév à 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
For Eternity...
avatar

Nombre de messages : 2842
Age : 37
Localisation : dans l'infini du temps....
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mar 27 Fév à 19:24

C'est trop triste....Tiberio, Angel, la reine..... pleur105 pleur105 Bouhouhou.....

Enfin, quel plaisir de te lire mon cher Azariah.... La suite, la suite, la suite......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mer 28 Fév à 11:17

Et ce qui devait arriver arriva... pleur105
Bon, ça fait du bien de te lire. Ouaip, du sang, des morts, du cauchemar. C'est bon. Un petit peu démotion, histoire de maintenir le lecteur dans l'état hébétude qui le caractérise. Mmmmh, oui... Vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Mer 28 Fév à 19:22

...

Azmodan poussa les larges portes de la pièce. Uriel était agenouillé devant l'autel. C'était donc vrai. La dépouille de la reine était étendue là. Uriel se releva et se tourna vers lui.
"Je suis désolé, dit-il.
- Je sais...
- Baal m'a dit qu'Angel et Tiberio...
- Oui, répliqua-t-il sèchement.
- ...bien, -il s'éclaircit la gorge, gêné-, Thor t'attends à la barbacane pour te faire son compte rendu.
- Oui... c'est grâce à lui si nous n'avons pas payé plus cher. Je te suis.

Le crépuscule envahit la vallée. Les deux paladins gravirent les marches de la tour, sur la petite île de la barbacane, rejoignant leurs pairs en armure.
"Je suis vraiment dés...
- Enchaîne ! coupa Uriel.
- Bien... nous avons fait pas mal de dégâts et de morts pendant votre fuite, mais nos réserves de poudre en ont vu de toutes les couleurs. J'ai dû réquisitionner les stocks de munitions, nous sommes presque à sec.
- Que nous reste-t-il ?
- Quelques chargeurs par arme, chevaliers comme miliciens. J'ai préférer ne pas tout tirer.
- Tu as bien fait. De toutes façons nous ne terminerons pas cette guerre par la puissance de feu.
- Que veux-tu dire ?
- J'aimerais que tu prennes les hommes dont tu as besoin, et que tu ailles chercher les anciennes armes dans les catacombes.
- Comment ? Si tu veux tuer ton ennemi de près, rien ne t'empêche, mais je te rappelle que tu as déjà un sabre... et que ce sabre, comme tous les autres, est le fruit de mille années d'études sur l'art de la guerre, c'est le fruit de la technologie la plus aboutie en la matière.
- C'est justement le problème.
- Décidément tu es bizarre en ce moment. Ainsi soit-il ! Mais ne viens pas me demander des comptes...".
Il désigna deux chevaliers et disparu dans la tour avec. Uriel, Azmodan et Baal se retrouvèrent seul sur le petit rempart.
"Tu as l'air bien sûr de toi pour quelqu'un qui renonce à ce qui l'a maintenu en vie jusqu'à maintenant, commenta Azmodan.
- Et ta voix manque bien de conviction pour quelqu'un qui prétend dénoncer une erreur. Où en es-tu de ton livre ?
- De nombreux passages restent énigmatiques, mais je commence à mieux comprendre l'origine de ces sensations bizarres... te souviens-tu ?
- Comme si c'était hier... c'était le jour où j'ai connu Lara, en même temps que notre mariage, répondit-il, la voix teintée d'amertume.
- Attendons Thor, je vais chercher Seth."
Il s'éloigna à son tour. Uriel regarda Baal.
"Quoi ?... de toutes façons ces trucs me cassaient les oreilles, et ça tombait en rade tout le temps. -Uriel baissa légèrement la tête en le fixant- ...de toutes façons tant qu'on me donne de quoi les éparpiller je me moque bien de leur archaïsme !".

La ferraille cliqueta dans le noir, les hommes caparaçonnés s'assemblèrent aux créneaux. On entendit des pas lents et lourds. Une énorme silhouette surgit au milieu de la forêt, juste en face du pont, abattant un arbre fin sur son chemin. Ulrik sonna la cloche dans la tour et la cité s'agita tandis que les gardes rejoignaient leurs postes. L'ombre s'avança sur le pont, dans la lumière... Une structure massive et anguleuse apparut petit à petit. Un bélier. Les miliciens ouvrirent le feu, la portée supérieure de leurs fusils surpassant celle des SMG des chevaliers, attendant que l'ennemi se rapproche. Les coups ricochaient contre les épaisses parois de chêne, et l'engin continuait d'avancer. Uriel se demanda comment ils comptaient enjamber le fossé du pont-levis remonté. Les coups de feu cessèrent petit à petit. Les armes à feu n'étaient d'aucun secours face à ce danger, mais le paladin ne s'en étonna pas. Il savait depuis le début que cela se terminerai en face à face. Lorsque l'engin arriva au bord du pont, il continua d'avancer, à la grande surprise de tous. Presque trois fois long comme le fossé, c'était plus qu'il n'en fallait pour atteindre le pont-levis sans basculer, en équilibrant la structure de façon adéquate. Un puissant battement ébranla le fortin, avant de se répéter. Ils étaient déjà à l'oeuvre...
Uriel se tourna vers Thor, resté avec quelques hommes en contrebas :
"Lâche tout ! abaisse le pont en catastrophe !
- Mais si on y va pas progressivement, il risque d'arracher le bord à l'impact !
- Pas de risque ! Mais si tu ne le baisse pas tout de suite, on aura plus rien à baisser ! Tout le monde en bas !"
Thor sortit une dague de son armure et s'arrêta, poussant une série de juron sur sa manie de mettre du métal partout, y compris à la place des cordes, si faciles à trancher en cas d'urgence. Il rengaina donc sa dague et se saisit de la lourde masse qu'il avait près de lui, la souleva avec peine et l'abattit de toute sa rage sur la chaîne, qui se brisa à l'impact. Un horrible bruit de rouillé crissa, raidissant les visage derrière leurs masques d'adamantium, et le lourd pont de bois s'abattit avec fracas sur le bélier, qui craqua de partout. Uriel, dernier des paladins s'entassant devant la sortie de la tour pour descendre à la porte pour leur sortie, se ravisa et retourna à la muraille s'y pencher. Le pont était à moitié baissé, bloqué par l'engin de siège des pirates. Il enjamba le créneau et sauta sur la plate forme de bois, s'agrippant de toutes ses forces au bord de la passerelle relevée. Au même moment, un puissant craquement ébranla l'ensemble, et le bélier, dont la partie avant croulait sous la masse, termina dans l'eau, coupé de façons plus ou moins net là où s'arrêtait le pont. Uriel eut juste le temps de retirer ses mains pour ne pas se les faire broyer. Il se redressa, brandit un énorme glaive, et se précipita sur les occupants de ce qui restait de la machine, tandis que ses camarades surgissaient par la porte, hors de la barbacane à sa suite.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
For Eternity...
avatar

Nombre de messages : 2842
Age : 37
Localisation : dans l'infini du temps....
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Ven 2 Mar à 12:51

Bon Azariah, c'est bien beau de demander à Saulz de nous mettre la suite de son livre.... mais.....heu....et ta suite à toi, elle arrive quand ??? Non, c'est pas qu'on soit pressés, mais bon tout de même..... JeSors Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Ven 2 Mar à 13:11

XD

je m'y emploie... fleur1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Ven 2 Mar à 15:53

...

Le rouge envahit sa vue tandis qu'il tranchait son ennemi en deux. Les moitiés s'écroulèrent de chaque côté, comme lui ouvrant un passage vers sa prochaine victime. Deux autres arrivèrent sur Uriel. Bondissant sur un pied, il fit basculer son centre de gravité et laissa son glaive, à bout de bras, danser entre les poutres de bois. Les deux soldats se retrouvèrent à terre, les viscères éparpillées, tandis que leur bourreau poursuivait son chemin.
Baal exulta en décapitant un géant de près de deux mètres de haut. Une hache à double tranchant en main, il ne contenait plus son euphorique folie meurtrière, tandis que Seth enchaînait les pirates arrivant sur lui par poignées, faisant virevolter deux sabres elfiques subtilisés à l'ennemi. Un pan de la structure s'écroula presque quand le marteau de Thor s'abattit contre son flanc, broyant par la même occasion un ennemi de plus. Il souleva à nouveau la lourde masse et se remit à danser sur lui même, et son arme avec.

"Mais que font-ils ?" demanda Antef. Les autres miliciens s'attroupèrent au rempart, fusil en main.
"Il les attaquent au corps à corps !
- Ils n'ont plus de munitions ?
- Ils disaient que si...
- Auraient-ils perdu la tête ?
- Là bas ! dit l'un d'entre eux en pointant la lisère de la forêt. En effet, une troupe montée en sortait, des dizaines... Elle s'engagea sur le pont et fonça sur le bélier.
- Il faut les soutenir ! Tirez !"
La troupe épaula les chevaucheurs de lézards au loin et tira. Les impacts faisaient craquer les gros rondins du pont, tandis que les cavaliers, blessés à mort, tombaient de leurs montures dans l'eau. La cohorte les ignora et continua sur sa lancée vers la mêlée, au bout du pont.
Une myriade de soldats sortirent à leur tour de la lisière et s'avancèrent en courant jusqu'au bord de l'eau, se mettant à flécher les remparts. Les miliciens, abandonnant les charge des sang-froids, riposta face à ce nouvel agresseur.

Le guerrier en tête de la charge, un elfe massif au regard brûlant, éperonna violemment son sang-froid tandis que les balles sifflaient à ses oreilles et décimaient une partie de sa cavalerie derrière lui. Il fixait la structure de bois. Des planches volèrent tandis que l'un de ses soldats s'écroulait devant le trou nouvellement creusé dans la paroi. Un homme en armure en sortit, lentement, tranquillement, un vouge à la main. Il le regarda arriver, puis leva la tête vers les étoiles. Ce faisant, il fléchi les jambes, assurant son appui et avança son bras, comme pour saisir un objet invisible devant lui. L'elfe tira deux longs sabres de son dos et se prépara à frapper l'inconscient. Lorsqu'il fut à portée de lance, la main de l'homme s'illumina et l'elfe sur son lézard fut projeté sur ses camarades par quelque force maléfique invisible. La charge se brisa dans un fracas d'acier, de bois et de cris d'effroi.

Azmodan posa un genou à terre., se reposant sur sa faucheuse. Uriel se pencha près de lui et posa sa main sur son épaule.
"Ca va ? le questionna-t-il.
- Je me sens bizarre... c'est épuisant...
- Peu importe, nous aurons tout le temps d'étudier cela devant leurs cadavres."
Tandis qu'il parlait, les chevaliers passèrent derrière lui se charger de ce qui restait de pirates.

On entendit Baal hurler de rage, des plaintes, puis plus rien.

Uriel et Azmodan marchaient côte à côte, remontant la grand rue, suivis de tout l'ordre des chevaliers, sous les acclamations des villageois.
"Jolie démonstration, déclara Uriel.
- Je l'ai sentit venir. Le livre y faisait vaguement référence, mais de façon tellement détournée qu'il a fallu que je m'y reprenne à trois fois avant de comprendre le sens des mots... Celui qui a écrit ces lignes ne voulait pas que n'importe qui puisse le comprendre.
- D'après toi il nous était destiné.
- Aucun doute. A mon avis on nous a fait venir afin d'accomplir une mission précise, sans doute parce que nous avions ou savions quelques chose de plus que les gens d'ici. Chacune de nos épreuves était programmée, et constitue une simple étape d'un plan beaucoup plus vaste, qui se met petit à petit en place. Ce livre en est le mode d'emploi. Lorsque je relis les passages, tous les évènements qui se sont produits ont été prédits, mais de façon détournée, de façon à brouiller les pistes.
- Que dit la suite ?
- Elle raconte ton rêve, ni plus ni moins...
- Vraiment ?
- Pas au mot près, mais la ressemblance est beaucoup trop flagrante pour n'être qu'une simple coïncidence. A l'évidence nous ne sommes que des instruments. Dans quelle main je l'ignore.
- Que doit-on faire à ton avis ?
- Continuer de jouer notre rôle, jusqu'à ce que l'on en découvre davantage, alors peut-être pourrons nous agir.
- Je suis d'accord. De plus nous devons apprendre à maîtriser nos nouveaux pouvoirs, ils pourrons se révéler précieux si ce plan n'est qu'une vaste mascarade.
- J'en doute. Si celui qui a orchestré tout ceci nous a donné des pouvoirs, il peut les reprendre.
- Ce n'est peut-être pas lui... ou quoi que ce soit... rectifia Uriel.
- Peu importe, nous avons du travail, j'ai de la lecture, et toi des blessés.
- Je m'en souviens. Mais te souviens tu de mon rêve ?
- En effet, nous devons nous attendre à une invasion, mais rien ne peut vraiment nous y préparer, rien de plus que ce qui est prévu pour le moment.
- Alors le temps sera seul juge de nos actes, conclut-il.

Les paladins s'assemblèrent devant la forteresse, sur la place du marché, bientôt rejoints par les chefs de la milice. Ces derniers vinrent s'adresser directement à Uriel.
"Qu'est-ce qui vous a pris ?
- Qu'y a-t-il Melkor ?
- Nous pouvions tous les tuer sans prendre le moindre risque, pourquoi vous-êtes vous jeté sur eux ? Vous avez mis de nombreuses vies en danger !
- Seth, avons-nous des pertes à déplorer ?
- Aucune
- Vois-tu, il est possible qu'en mettant à disposition l'ensemble de nos connaissances, nous ayons agit contre nature. Un peuple n'est pas fait pour progresser aussi vite. Il doit prendre le temps de s'habituer à ses nouveaux acquis, ne pas se laisser dominer par eux. Nous avions trop confiance, nous avons évité la catastrophe de peu.
- Je n'y comprends mot, la technologie nous a sauvé !
- La reine est morte pour nous ouvrir les yeux !" reprit-il sur un ton qui ne permettait pas de réplique. L'autre se ravisa, déglutissant nerveusement. Uriel continua d'un ton plus posé :
"Souviens-toi, nous sommes là pour vous guider, nous n'avons aucun intérêt à vous faire du tort... -il soupira-. Peut-être un jour, comprendrez-vous", conclut-il en le regardant dans les yeux avec un sourire.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Ven 2 Mar à 16:24

Arf arf, ça avance, ça fait rudement plaisir à lire !
Tu écris vite, c'est bien. Mais, par pitié, ne me maintient pas trop longtemps dans cet état d'attente, et, autant que tu le peux, écrit plus vite encore !
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Ven 2 Mar à 16:31

Quel boulet (moi)... j'ai oublié de préciser...

**********************************

ici s'achève la seconde partie...

Ici débute la troisième partie, celle que vous avez lu en premier mad2

posts

***********************************

Epilogue à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Ven 2 Mar à 16:34

cassemur

Bon, excuse moi, je crois que je vais TOUT relire, parce que là, j'ai vraiment l'impression d'avoir râté un truc...
Revenir en haut Aller en bas
Azariah
Vampire radioactif
avatar

Nombre de messages : 3546
Age : 30
Localisation : Proche l'hôpital, très proche...
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   Ven 2 Mar à 16:40

posts 1, 2, 3 et 5... pour la troisième partie...

si seulement j'avais encore mon pc... j'aurais putout remettre en ordre, créer un fichier et le mettre en ligne... ça aurait évité quelques migraines...

désolé pour la chrono...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Genèse d'un clan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Genèse d'un clan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Exode du Clan de R'Lyeh
» LGCD Le retour du Clan du Sang
» Le Clan de Lyre Ehel : présentation
» Clan Hollandia...
» Type 42 Class destroyer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le dernier Gothique Romantique :: Arts & Lettres... :: Pages noircies...-
Sauter vers: